Nigéria : Tinubu, ses signaux pour une gouvernance sans état d’âme

A 71 ans Bola Ahmed Tinubu, celui qui était surnommé le  « faiseur de roi » accède  le lundi 29 Mai 2023 à la fonction de Président. Lors de la cérémonie d’investiture à Abuja, la suppression de la subvention des produits pétroliers fut sa première mesure. Ce que ces prédécesseurs  ont à mainte fois essayé sans succès.

Juin 27, 2023 - 16:59
 0  26
Nigéria : Tinubu, ses signaux pour une gouvernance sans état d’âme
Tinubu, le président qui gouverne sans état d'âme

A 71 ans Bola Ahmed Tinubu, celui qui était surnommé le  « faiseur de roi » accède  le lundi 29 Mai 2023 à la fonction de Président. Lors de la cérémonie d’investiture à Abuja, la suppression de la subvention des produits pétroliers fut sa première mesure. Ce que ces prédécesseurs  ont à mainte fois essayé sans succès.

Par Karl Dovonou

Le Nigéria est souvent considéré comme le géant de l’Afrique en raison de l’immensité de sa démographie et son potentiel économique. Il connait également des problèmes gigantesques. Selon nos sources à Abuja, le successeur de Muhammadu Buhari n’est pas du genre à se laisser décourager par la taille même monstrueuse de ces défis. Gouverneur de Lagos à deux reprises, il avait fait du centre commercial du Nigéria son défi qu’il a su relever avec autorité.

La suppression de la subvention des produits pétroliers a été une équation difficile à résoudre pour les gouvernements qui se sont succédé depuis les années 1970. Le Nigéria malgré sa richesse pétrolière n’est pas en mesure de  raffiner suffisamment de produits pour répondre à la demande locale. Il importe donc des produits pétroliers qui sont ensuite vendus à un prix fixé par le gouvernement nigérian. Vu que ce prix est généralement  inférieur aux prix d’importation, le gouvernement paie la différence. Ce qui explique que cette subvention pèse  lourdement sur les finances publiques. L’Etat nigérian aurait englouti 4,3 trillions de nairas soit 9,3 milliards de dollars, soit 7,5 milliards de livres sterling l’année dernière, et 3,36 trillions de nairas ont été budgétisé pour le premier semestre de l’année en cour. Selon les dirigeants Nigérians ces payements se fonts aux détriments des objectifs de développement et sécuritaire, tels que la construction d’écoles ou d’hôpitaux, la lutte contre le terrorisme.

L’ancien faiseur de roi, devenu « roi » a visiblement décidé de gouverner la plus puissante des nations africaines sans état d’âme et ce n’est pas le sieur Godwin Emefiele qui nous dira le contraire. Récemment Gouverneur de la Banque Centrale du Nigéria (BCN), il a été suspendu avec effet immédiat par le Président Tinubu et arrêté dans la foulée par les forces de sécurité. Par un communiqué, le gouvernement indique que « le gouverneur de la Banque centrale a été suspendu de ses fonctions suite à une enquête en cours ». L’opposition accuse le nouveau  chef d’Etat de mener une « vendetta » personnelle  contre Godwin Emefiele. Accusé d’avoir perturbé la compagne électorale en remplaçant tous les billets de banque du Nigéria pour lutter contre les achats de vote.  Selon le gouvernement Tinubu, il est responsable  de la sévère pénurie de cash qui a paralysé l’économie nigériane en début d’année. Une politique monétaire controversée visant à  remplacer l’intégralité  des billets de banque du pays, avait conduit à cette grave crise des liquides. Une décision à l’époque critiquée par l’opposition qui avec le peuple subirons les affres d’autres sévères décisions de ce nouveau gouvernement.

Quelle est votre réaction ?

like

dislike

love

funny

angry

sad

wow

NewsAfrika "Né en septembre 2014 à Cotonou au Bénin, NEWS AFRIKA est une agence de presse et de communication à potentialités plurielles dans le domaine des médias tout entier: Presse écrite; presse en ligne; production audiovisuelle; montage graphique; rédaction de projet de discours, de plan de communication, de stratégie de communication...."