Togo: quatre fédérations sportives sous sanctions disciplinaires

Septembre 9, 2023 - 19:42
 0  5
Togo: quatre fédérations sportives sous sanctions disciplinaires
Deladem Akpaki, président du Comité national olympique du Togo

Les réformes entreprises dans le sport togolais iront jusqu’au bout, quelle que soit la physionomie du cabri. Le CNO-Togo vient de sévir durement. Les premières sanctions disciplinaires tombent déjà, telle l’épée de Damoclès, sur la tête de certaines fédérations qui se lancent dans la résistance.

Par Koffi Didi HOUNNOU

Fini le long règne de l'amateurisme et de l'improvisation. Plus rien ne sera pas comme avant. Le Comité national olympique du Togo présidé par Deladem Akpaki a tapé du poing sur la table. Les premières victimes de l'application effective des nouvelles réformes sont les fédérations togolaises de football, rugby, de hockey et de taekwondo. En effet, par courrier, le CNO-Togo notifie à ces différentes fédérations sportives, la perte de leur voix délibérative aux réunions et Assemblées générales statutaires du CNO-TOGO jusqu’à nouvel ordre. Une décision qui vient après plusieurs alertes et mises en garde sur la demande faite par le CNO-TOGO, exigeant à ces fédérations sportives, la liste de leurs athlètes d’élite, accompagnée pour chaque athlète de:  un certificat médical attestant de l’aptitude de l’athlète à pratiquer la discipline sportive ; la licence d’athlète délivrée par la fédération nationale; l’assurance responsabilité civile et individuel accident souscrite pour l’athlète; en accord avec les dispositions du cadre réglementaire de la protection des activités physiques et sportives telles qu’indiquées aux articles 43, 44 et 45 de la loi N°2021-008 du 07 mai 2021 fixant les règles d’organisation, de développement et de promotion des activités physiques et sportives au Togo. Ce faisant, le CNO-Togo entend se conformer au point 2.3 de la règle 27 de la Charte olympique qui recommande aux Comités nationaux olympiques, de prendre les dispositions idoines « pour encourager le développement du sport de haut niveau » ainsi que de l’alinéa 5 de l’article 12 des statuts du CNO-TOGO, relatif à l’obligation qui est faite aux fédérations affiliées de transmettre au CNO-TOGO au début de chaque saison sportive, la liste ainsi que les informations de leurs athlètes aux fins d’une mise à jour de la base de données des athlètes. Aussi, les correspondances N°105/CNO-TOGO/SG/2023 du 11 mai 2023 pour appel à conformité et N°172/CNO-TOGO/SG/2023 du 17 juillet 2023  du Comité national olympique du Togo qui prolongent le délai sont restées sans suite. Une fin de non recevoir qui doit forcément provoquer une réaction. Face au dilatoire qui s'observe, le CNO-Togo a dû appliquer les dispositions de l’article 15 des statuts et de l’article 3 du règlement intérieur ceci, dans le cadre de la réforme engagée pour la mise en place de la base de données des athlètes. Ce qui engendre des grincements de dents. Les cas des fédérations de football, de rugby, de taekwondo et de hockey qui ont été sanctionnées par le Comité olympique du Togo doivent donc servir d'exemple. Les autres fédérations qui s'entêteront à ne pas satisfaire à cette exigence du CNO-Togo vont subir la rigueur de la loi. Cela, il n'y a rien à faire. C'est incompressible qu'on puisse engager les athlètes dans des compétitions sans assurance. Cela ne relève pas du professionnalisme. Et pour la petite histoire, un athlète vient d'être victime. Blessé, le pied fracassé. Les parents sont en colère. Ce qui a obligé le président du CNO-TOGO à servir. Les mauvaises habitudes ont certes, la peau dure. Mais avec ces réformes salvatrices engagées par le CNO-Togo, à sa tête, le président Deladem Akpaki, les choses rentreront absolument dans l'ordre. La loi est dure, mais elle reste la loi. Le président Deladem Akpaki doit rester droit dans ses bottes. Que les fédérations qui s'agitent aillent se mettre en règle et cesser de se morfondre.

Quelle est votre réaction ?

like

dislike

love

funny

angry

sad

wow

NewsAfrika "Né en septembre 2014 à Cotonou au Bénin, NEWS AFRIKA est une agence de presse et de communication à potentialités plurielles dans le domaine des médias tout entier: Presse écrite; presse en ligne; production audiovisuelle; montage graphique; rédaction de projet de discours, de plan de communication, de stratégie de communication...."